Exhibitions , Paris

Dead angles (Lost bills)

Du 27 octobre au 3 décembre 2006
Suite à sa résidence à Kadist Art Foundation, Wilfredo Prieto présente l’installation « Apolitico » ainsi qu’un ensemble d’oeuvres à la Fondation.

Parallèlement à l’installation « Apolitico » présentée dans le Jardin des Tuileries, du 24 au 30 octobre dans le cadre du Parcours extérieur de la FIAC, Wilfredo Prieto présente à Kadist Art Foundation sa nouvelle oeuvre « Billetes Perdidas » réalisée pendant sa résidence à la Fondation. Un espace de documentation permet également au public de découvrir l’ensemble de son travail.

L’installation « Billetes Perdidas », composée de dix billets de loterie repose sur une règle de jeu : partant d’une mise de départ de 100 euros, les billets gagnants sont rejoués afin de ne garder que les billets perdants, la composition finale de l’oeuvre étant par là même, laissée au hasard. Wilfredo Prieto redonne une valeur à ces objets qui n’en ont plus, remplaçant leur valeur monétaire par une valeur esthétique et symbolique, inversant ainsi l’idée d’espérance de gain symbolisée par une loterie.

La suite de l’exposition s’articule tel un espace de documentation où le visiteur découvre d’autres oeuvres de l’artiste : «Escala de Valores -Echelle de Valeurs» (2001, Rhum, bière, vin, soda, eau et verres en plastique), « Sin Titulo » (2002, encre sur pois chiche, 5 mm de diamètre), «Si/No – Oui/Non», (2002, dimensions variables, deux ventilateurs). Enfin, « Domino » (2006, bois), réalisée également pendant sa résidence à la fondation, fait écho à «Billetes Perdidas » en reprenant l’idée d’un « jeu déjà joué ». Cette oeuvre joue sur une ambiguïté entre le jeu de hasard d’une vraie partie de domino et la matière même du bois dont les nervures suggèrent que la partie était jouée d’avance.

« Apolitico » (présentée dans le Jardin des Tuileries) se compose de 60 drapeaux représentant des pays du monde entier, dont les couleurs ont été effacées. En reproduisant ces drapeaux officiels en noir et blanc, Wilfredo Prieto questionne les symboles qui forment l’identité même de chaque nation. Par ce geste simple, l’artiste annule les différences entre les pays en les mettant sur un pied d’égalité et remet en cause les principes d’appartenance et de reconnaissance des symboles nationaux.

Emblématique de son travail, « Apolitico » reflète la démarche et la position critique de l’artiste. Ses oeuvres sont souvent le résultat d’une légère transformation opérée sur des objets tels que des ventilateurs, des gobelets en plastiques, des livres, etc. Perdant ainsi leur utilité, ces objets du quotidien acquièrent un sens nouveau où se conjugue une dimension politique et poétique.

Wilfredo Prieto (1978, Cuba) sera en résidence l’année prochaine au Guggenheim Foundation (NY). Il est représenté par NoguerasBlanchard (Barcelone) et Martin Van Zomeren (Amsterdam).

L’installation « Apolitico » a été réalisée avec le soutien de la société Doublet

Kadist Art Foundation is pleased to announce its inaugural exhibition with a solo show by Cuban artist Wilfredo Prieto on October 26th. Following a six month residency, Wilfredo Prieto will present, for the first time in France, the installation Apolitico accompanied by an ensemble of works at the Foundation.

Apolitico is part of the program of contemporary art works presented by the Louvre and FIAC installed in the Tuileries Gardens, from October 24th to 30th. The work is composed of 60 national flags altered by Wilfredo Prieto in such a way that he keeps the exact design but replaces their appropriate colours with a greyscale. With this simple gesture, the artist questions the difference of identities and revokes the principle of belonging and recognition through national symbols.

This particular piece is emblematic of Wilfredo Prieto’s approach and critical position. His work is often the results of discreet modification of mundane objects such as plants, plastics cup or fans. These subtle interventions are so minimal that they sometimes produce a mimetic image within which the artistic gesture is almost imperceptible. In such a way a reflection or an inherent contradiction contained in the everyday image of the object is generated.

‘The link between art and reality is particularly important to me. The artist is more a discoverer, an archaeologist who reaffirms and underlines symbolic nuances that are already present in reality.’ (Wilfredo Prieto, La Habana, February 2006)

Besides Apolitico, Kadist Art Foundation presents two new works made during the artist’s residency. Other works, films and documentation of previous installations and performances will be assembled in a documentation space.

The installation Apolitico was presented and produced by Kadist Art Foundation. It was was realised with the support of DOUBLET.

Courtesy NoguerasBlanchard (Barcelona) and Martin Van Zomeren (Amsterdam).