Paris

Des rues aux écrans : clips vidéos et critique politique au Liban

English version below

Noel et Michelle Keserwany explorent les potentialités du contenu audiovisuel et notamment des clips vidéos, comme support de leur engagement social et activiste au Liban. Ces vidéos, qui ponctuent les différentes fractures que rencontre le pays depuis ces dix dernières années, de la crise économique à la récente explosion de Beyrouth, fonctionnent comme une chronique satirique et un espace de rassemblement pour une jeunesse politisée mais négligée.

Ces productions donnent lieu à des interventions dans l’espace public, pensées comme des performances filmées, utilisant les moyens de la culture populaire comme la chanson ou l’animation, pour éviter la censure. Un travail narratif qui les a menées aux Chenilles, leur premier moyen-métrage, et qui a également transformé leur pratique vidéo et sculpté leur approche artistique.

Lors de cette soirée (en français), Noel et Michelle Keserwany décriront leur trajectoire artistique et collaborative : depuis leur premier clip vidéo réalisé en 2012 et devenu viral, alors qu’elles avaient 21 et 23 ans, jusqu’à leur film Les Chenilles, présenté à la Biennale de Lyon en 2022 et désigné meilleur court-métrage dans le cadre de la Berlinale 2023. Leur présentation entrecoupée d’extraits sera suivie d’une conversation avec Nataša Petrešin-Bachelez, responsable de la programmation artistique et culturelle à la Cité internationale des Arts, puis d’un Q&A avec le public.

This event is now fully booked. To be put on the waiting list in case of cancellations, please contact us at paris@kadist.org.

Michelle Keserwany est une écrivaine, musicienne et cinéaste autodidacte libanaise. Aux côtés de sa sœur Noel, Michelle crée depuis une décennie des vidéoclips musicaux satiriques à portée socio-politique. Les deux sœurs écrivent, interprètent et réalisent ces vidéos pour perturber les dynamiques de pouvoir conventionnelles ainsi que les injustices enracinées et les évolutions socio-politiques. Inspirées par leur parcours musical et politique, les sœurs travaillent actuellement sur leur premier documentaire intitulé à feu doux. Leur premier court métrage en mix media intitulé Les Chenilles d’une durée de 30 minutes, écrit par Michelle et réalisé par Michelle et Noel, qui joue l’un des deux rôles principaux aux côtés de l’actrice syrienne Masa Zaher, a été exposé à la Biennale de Lyon. Ce film, une coproduction entre la Biennale de Lyon et Dewberries Films avec le soutien de KADIST, a remporté l’Ours d’Or du Meilleur Court Métrage à la Berlinale en 2023. Depuis avoir reçu une bourse de l’Institut français pour une résidence d’écriture à La Cité des Arts à Paris en 2019, Michelle est basée entre la France et le Liban. En parallèle, Michelle travaille aujourd’hui sur son premier long métrage de fiction intitulé AMARA, un drame satirique se déroulant à Beyrouth. Pour ce projet, elle a reçu la subvention “Aide au Parcours d’Auteur” du CNC en 2021, soutenant ainsi ses recherches pendant une durée de deux ans.

Noel Keserwany est une artiste multidisciplinaire libanaise. Ayant grandi au milieu des troubles socio-politiques au Liban, elle a développé une critique vocale de la situation en utilisant différentes méthodes de narration. Depuis 2012, Noel et sa sœur Michelle écrivent, performent et réalisent des clips politiques pour faire face à la corruption et à l’oppression du système politique au Liban. Leurs chansons, largement diffusées en ligne, ont rencontré un vaste public à travers différents médias. Les Chenilles, le premier film réalisé par Noel et Michelle, a remporté l’Ours d’or du meilleur court-métrage au Festival du film de Berlin en 2023. Dans ce film écrit par Michelle et réalisé par Michelle et Noel, Noel joue l’un des rôles principaux aux côtés de l’actrice syrienne Massa Zaher. Il a été projeté à la Biennale de Lyon et fait maintenant partie de la collection permanente d’art contemporain de KADIST. En 2021, Noel a été sélectionnée par l’Institut français et la Cité internationale des Arts pour deux résidences artistiques consécutives afin de développer ses films en cours. Noel développe actuellement Seven Mountains and Seven Seas, un court métrage d’animation basé sur une histoire inédite de l’écrivaine libanaise Emily Nasrallah. Le film a reçu un financement du Doha Film Institute (DFI) pour son développement. De plus, Noel travaille sur son film de fiction Un An. En collaboration avec Michelle Keserwany, elles développent également leur long métrage documentaire politique à feu doux.

Nataša Petrešin-Bachelez (née en 1976 à Ljubljana) est une curatrice interdépendante, une éditrice et une critique d’art. Depuis 2021, elle est responsable de la programmation artistique et culturelle à la Cité internationale des arts, Paris. Parmi les expositions dont elle a assuré le commissariat figurent Not Fully Human, Not Human at All, organisée par KADIST, Paris et Kunstverein in Hamburg (2017-2021, avec Emilie Villez, Bettina Steinbrügge et Salma Mochtari) ; Contour Biennale 9: Coltan as Cotton (2019, Malines) ; Defiant Muses: Delphine Seyrig and the Feminist Video Collectives in France (1970-1980) au LaM, Lille et au Musée Reina Sofia, Madrid (2019-2020, avec Giovanna Zapperi) ; Show me your archive and I will tell you who is in power au Kiosk, Gand (2017, avec Wim Waelput) ; Let’s Talk about the Weather au musée Sursock, Beyrouth et au Times Museum, Guangzhou (2016 et 2018, avec Nora Razian) ; Resilience. U3 – Triennial of Contemporary Art en Slovénie au MSUM, Ljubljana (2013). Elle a été co-directrice des Laboratoires d’Aubervilliers (2010-2012, avec Alice Chauchat et Grégory Castéra). Elle a été rédactrice en chef du Manifesta Journal (2012-14) et de L’Internationale Online (2014- 2017). Avec Elena Sorokina, elle est co-fondatrice de l’Initiative for practices and visions of radical care. Avec Patricia Falguières et Elisabeth Lebovici, elle est co-organisatrice du séminaire Something You Should Know (2016 – en cours, EHESS, Paris). Depuis 2019, elle travaille comme professeure à l’Ecole des beaux-arts Sint Lucas, à Anvers.

Noel and Michelle Keserwany explore the potential of audiovisual content, particularly video clips, as a medium for their social and activist commitment in Lebanon. These videos, which punctuate the country’s various fractures over the last ten years, from the economic crisis to the recent explosion in Beirut, function as a satirical chronicle and rallying space for politicized but neglected youth. 

These productions give rise to interventions in the public space, conceived as filmed performances, using the means of popular culture such as song or animation, to avoid censorship. This narrative work led them to Les Chenilles, their first medium-length film, and has also transformed their video practice and sculpted their artistic approach.   

 On this evening (in French), Noel and Michelle Keserwany will describe their artistic and collaborative trajectory: from their first video clip, made in 2012 and going viral when they were 21 and 23, to their film Les Chenilles, presented at the Lyon Biennale in 2022 and named best short film at the Berlinale 2023. Their presentation, interspersed with excerpts, will be followed by a conversation with Nataša Petrešin-Bachelez, Head of Artistic and Cultural Programming at Cité internationale des Arts, and a Q&A with the audience. 

Cet événement est désormais complet. Pour vous inscrire sur liste d’attente en cas de désistements, merci de nous écrire à paris@kadist.org.

Michelle Keserwany is a self-taught Lebanese writer, musician and filmmaker. Alongside her sister Noel, Michelle has been creating satirical music videos with a socio-political slant for the past decade. The two sisters write, perform and direct these videos to disrupt conventional power dynamics as well as entrenched injustices and socio-political developments. Inspired by their musical and political backgrounds, the sisters are currently working on their first documentary entitled à feu doux. Their first mixed-media short film, Les Chenilles, 30 minutes long, written by Michelle and directed by Michelle and Noel, who plays one of the two lead roles alongside Syrian actress Masa Zaher, was exhibited at the Lyon Biennale. The film, a co-production between the Biennale de Lyon and Dewberries Films with support from KADIST, won the Golden Bear for Best Short Film at the Berlinale in 2023. Since receiving a grant from the French Institute for a writing residency at La Cité des Arts in Paris in 2019, Michelle has been based between France and Lebanon. In parallel, Michelle is currently working on her first feature film, AMARA, a satirical drama set in Beirut. For this project, she received the “Aide au Parcours d’Auteur” grant from the CNC in 2021, supporting her research for two years.

Noel Keserwany is a Lebanese multidisciplinary artist. Growing up amidst Lebanon’s socio-political turmoil, she developed a vocal critique of the situation using different storytelling methods. Since 2012, Noel and his sister Michelle have been writing, performing and making political music videos to confront the corruption and oppression of Lebanon’s political system. Their songs, widely distributed online, have met with a vast audience across various media. Les Chenilles, the first film directed by Noel and Michelle, won the Golden Bear for Best Short Film at the 2023 Berlin Film Festival. In this film written by Michelle and directed by Michelle and Noel, Noel plays one of the lead roles alongside Syrian actress Massa Zaher. It was screened at the Lyon Biennale and is now part of KADIST’s permanent contemporary art collection. In 2021, Noel was selected by the French Institute and the Cité Internationale des Arts for two consecutive artistic residencies to develop her films in progress. Noel is currently developing Seven Mountains and Seven Seas, an animated short based on an unpublished story by Lebanese writer Emily Nasrallah. The film has received development funding from the Doha Film Institute (DFI). Noel is also working on his feature film Un An. In collaboration with Michelle Keserwany, they are also developing their feature-length political documentary à feu doux.

Nataša Petrešin-Bachelez (b. 1976, Ljubljana) is an interdependent curator, editor and art critic. Since 2021, she has been responsible for artistic and cultural programming at the Cité internationale des arts, Paris. Exhibitions she has curated include Not Fully Human, Not Human at All, organized by KADIST, Paris and Kunstverein in Hamburg (2017-2021, with Emilie Villez, Bettina Steinbrügge and Salma Mochtari); Contour Biennale 9: Coltan as Cotton (2019, Mechelen); Defiant Muses: Delphine Seyrig and the Feminist Video Collectives in France (1970-1980) at LaM, Lille and the Reina Sofia Museum, Madrid (2019-2020, with Giovanna Zapperi); Show me your archive and I will tell you who is in power at Kiosk, Ghent (2017, with Wim Waelput); Let’s Talk about the Weather at the Sursock Museum, Beirut and the Times Museum, Guangzhou (2016 and 2018, with Nora Razian); Resilience. U3 – Triennial of Contemporary Art in Slovenia at MSUM, Ljubljana (2013). She was co-director of Laboratoires d’Aubervilliers (2010-2012, with Alice Chauchat and Grégory Castéra). She was editor-in-chief of Manifesta Journal (2012-14) and L’Internationale Online (2014- 2017). With Elena Sorokina, she is co-founder of the Initiative for practices and visions of radical care. With Patricia Falguières and Elisabeth Lebovici, she is co-organizer of the Something You Should Know seminar (2016 – ongoing, EHESS, Paris). Since 2019, she has been working as a professor at the Sint Lucas School of Fine Arts, Antwerp.