Residencies , Paris

Mounira Al Solh & Nada Ghosn: NOA (Not Only Arabic) magazine #4

Un féminisme en évolution : une relecture à l’égard des révolutions arabes

KADIST a le plaisir d’accueillir l’artiste Mounira Al Solh pour une résidence de recherche en ligne, en collaboration avec l’écrivaine et traductrice Nada Ghosn. Pendant le confinement, elles ont mené une série d’entretiens et de conversations avec des militantes féministes arabes, spécialistes dans les droits des femmes, juristes, universitaires, historiennes, sociologues, écrivaines et femmes de religion. Ces échanges seront publiés dans le nouveau numéro du magazine NOA (Not Only Arabic – Non seulement arabe).

Les femmes ont eu un rôle significatif dans plusieurs mobilisations visant à renverser les différents régimes dans le monde arabe et ont contribué de manière égale aux côtés des hommes.  Tout au long des événements, beaucoup de femmes ont joué des rôles centraux dans l’organisation des manifestations et dans la diffusion de la connaissance parmi les citoyen·ne·s. Afin de propager les protestations, exprimer leurs opinions et transmettre des messages, elles ont utilisé internet, les réseaux sociaux, YouTube, Twitter, les blogs, et même les chaines de télévision. Les médias ont joué un rôle central dans l’amélioration de la condition des femmes et leur contribution a ouvert la voie aux discussions sur l’importance de leur rôle dans la société.

Si ces tentatives de réclamation de l’espace publique par les femmes, comme nous en avons vu en Algérie, Égypte, Iraq ou au Liban, sont très contemporaines aujourd’hui, en fait elles sont une continuation des luttes féministes dans l’histoire moderne, et même antécédente. Mounira Al Solh et Nada Ghosn explorent cette connexion entre actualité et histoire, afin de mettre en perspective la situation du féminisme dans le monde arabe (et ses interactions avec le reste du monde), pour observer son évolution et réfléchir à l’avancement des droits des femmes.

A propos de NOA :
NOA (Not Only Arabic) est un journal en édition limitée, créé par Mounira Al Solh avec une équipe de rédacteur·rice·s et collaborateur·rice·s , tel·le·s que Fadi El Tofeili, Mona Abu Rayyan et Jacques Aswad. Le magazine est consultable exclusivement sur rendez-vous ou par inscription directe, dans des endroits spécifiques ou secrets, comme une chambre d’hôtel ou une bibliothèque.

A propos de Mounira Al Solh (artiste, née à Beyrouth, Liban. Elle vit et travaille entre le Liban et les Pays-Bas) :
Signes astrologiques ?
Une fleur ?
Elle fleurit.
Roses transportées du Mexique à la Syrie et puis à Beyrouth. Face à la mer.
La nuit du Destin.
Rêves et plans et rêves et temps.
Champs et trains et voitures, perruques.
Ailes et arbres, figures et figues, prix et pétrole, gaz et études et gaz et réussite.
Temps et Trump encore, machines arak et armes et poudre, sable rouge et soins visage.
Yeux marrons et interphones et fautes d’orthographe.
Bagues épaisses sur un doigt qui venait d’être coupé d’une main et une main qui s’est envolée d’une cage corporelle.

A propos de Nada Ghosn :
Nada Ghosn est née près de Paris. Elle a vécu dans divers pays du Moyen Orient et d’Afrique du Nord, où elle a travaillé pour la presse et diverses institutions culturelles. Elle exerce aujourd’hui une activité de traductrice et rédactrice indépendante. Nada Ghosn a traduit plusieurs essais, livres d’art, romans, scénarios de film, pièces de théâtre, recueils de nouvelles et de poésie. Elle écrit régulièrement des articles sur la culture et la société pour la presse écrite, ou pour des revues. Elle participe occasionnellement à des projets artistiques, des conférences, et des performances.

Evolving feminism: a rereading in the light of the Arab revolutions

KADIST is happy to welcome artist Mounira Al Solh for an online research residency, in collaboration with writer and translator Nada Ghosn. During the confinement they have led a series of interviews and conversations with Arab feministsmilitants, specialists in women’s rights, jurists, academics, historians, sociologists, writers, women of religion. This compilation will be published in a new online issue of NOA (Not Only Arabic).

Women took a significant part in the framework of various demonstrations with the goal of overthrowing the different regimes in the Arab World and contributed equally by the side of the men. Throughout the events, many women were dominant in the organization of demonstrations and in the distribution of knowledge among citizens. In order to spread the demonstrations and to express their opinions and transmit messages, they used the internet, social networks, you-tube, twitter, blogs, and even television channels. The media were very central in the advancement of the status of women. Contribution of women paved the way to conversations on their important role in society.

If these attempts to reclaim the public space by women, as we have seen them in Algeria, Egypt, Iraq, or Lebanon, are very contemporary today, they are in fact a continuation of the feminist struggles of modern or even older history. It is this connection between current affairs and history that Mounira Al Solh and Nada Ghosn explore, in order to put into perspective the situation of feminism in the Arab world (and its interactions with the rest of the world), to consider its evolution, and to reflect on the questions making it possible to advance the rights of women.

About NOA:
NOA (Not Only Arabic) is a magazine in limited edition, created by Mounira Al Solh in collaboration with a team of editors and collaborators, such as Fadi El Tofeili, Mona Abu rayyan and Jacques Aswad. Viewing of the magazine can only be arranged by appointment or by direct inscription, at specific or secret locations, such as a hotel room, or a library.

About Mounira Al Solh (Artist, born in Beirut, Lebanon. She lives and works between Lebanon and the Netherlands):
Star signs?

A flower?
It blossoms.
Shipped roses from Mexico to Syria and then to Beirut most importantly. Facing the sea.
The night of Destiny.
Dreams and plans and dreams and time.
Fields and trains and cars, wigs.
Wings and trees, figures and figs, awards and petrol, gas and studies and gas and success.
Time and Trump again, arak machines and guns and powder, red sand and facial creams.
Brown eyes and interphones and spelling mistakes.
Thick rings on a finger that was just cut out of a hand and a hand that flew out of a body cage.

About Nada Ghosn:
Nada Ghosn was born near Paris. After studying Arabic language, literature and civilization, then translating, she lived in various countries in the Middle East and North Africa, where she worked for the press and various cultural institutions. Today she works as a freelance translator and writer. Nada Ghosn has translated several essays, novels, film scripts, plays, short stories and poetry collections. She regularly writes articles on culture and society for the print media, or for magazines. She occasionally takes part in artistic projects, conferences, and performances.