Events , Paris

Round table discussion: Les nucléaires et les choses

Afin d’étendre les pistes de réflexion et de spéculation générées par Les nucléaires et les choses à notre contexte, une table ronde réunira des intervenant.e.s issu.e.s de différents champs, invité.e.s à discuter à partir du Musée d’histoire et de folklore de la ville de Futaba et de sa collection d’artefacts, témoins de la catastrophe de Fukushima — de leur déplacement à leur préservation, de leur signification à leur futur rôle.
La discussion s’appuiera sur une visite récente du musée de Futaba organisée par Hikaru Fujii en avril 2019 avec différents membres du collectif «Call it anything». Ce collectif, basé en France et soutenu par F93, développe depuis 2012 un ensemble de recherches et d’initiatives publiques ayant pour point commun la catastrophe de Fukushima.

Avec la participation d’Hikaru Fujii et du collectif Call it anything : Marc Boissonnade (Directeur de F93, Maitre de conférences associé à la Sorbonne Nouvelle, Paris 3 ), Élisabeth Claverie (Anthropologue et directrice de recherche émérite au CNRS au sein du Groupe de sociologie politique et morale), Vinciane Despret (Philosophe des Sciences et Professeure à l’Université de Liège), Patricia Falgiuères (Historienne et Professeure agrégée à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris), Sophie Houdart (Anthropologue, directrice de recherche au CNRS, membre du Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative), Mélanie Pavy (Cinéaste et doctorante SACRe-PSL), Stéphane Sautour (Artiste, Maitre de conférences associé à l’École nationale d’Architecture de Versailles).
Ainsi que Élodie Royer (KADIST, Paris), Valérie Sonnier et Jack McNiven (Artistes et professeur·e·s de morphologie à l’École des Beaux-Arts de Paris), Alice Thomine-Berrada (Conservatrice en chef du patrimoine à l’École des Beaux-Arts de Paris) et Clélia Zernik (Professeure de Philosophie à l’École des Beaux-Arts de Paris).

Cet événement est produit par KADIST en collaboration avec Les Volcans, l’École des Beaux-Arts de Paris, et avec le soutien de Contour Biennale 9, Mechelen.

To extend the fields of thought and speculation linking Les nucléaires et les choses to our context, a round table discussion will bring together participants from various fields, to discuss the case of the Futaba Town Museum of History and Folklore in Futaba and its collection of artefacts–evidence of the ongoing disaster–from their displacement to their conservation, from their significance to their role as social, political or cultural agents.
The discussion will be based on a recent visit to the museum in Futaba in April 2019 organized by Hikaru Fujii with some members of the collective Call it anything. Based in France and supported by F93, this collective has been developing a range of initiatives related to the Fukushima disaster since 2012.

With the participation of Hikaru Fujii, the collective Call it anything (Marc Boissonnade, Élisabeth Claverie, Vinciane Despret, Patricia Falgiuères, Sophie Houdart, Mélanie Pavy, Stéphane Sautour), as well as Élodie Royer (KADIST, Paris), Valérie Sonnier and Jack McNiven (artists and drawing class professors at École des Beaux-Arts de Paris), Alice Thomine-Berrada (Curator at École des Beaux-Arts de Paris) and Clélia Zernik (Philosophy professor at École des Beaux-Arts de Paris).

This event is produced by KADIST in collaboration with Les Volcans, the École des Beaux-Arts de Paris, and with the support of Contour Biennale 9, Mechelen.